Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 18:58
Il n'y a plus de saison ma brave dame...C'est pas faux mais du coup on se sentirait presque encore en vacances alors que le boulot a repris. Du coup peu à peu je retrouve mon rythme de croisière, les levers tôt, la sieste dès que possible, la cuisine le week-end pour avoir quelques repas de prêt d'avance.

Je retrouve aussi le plaisir de cuisiner chez moi, avec mon matériel (qui s'est enrichi mais j'en reparlerai une autre fois) et de tester des recettes repérées à droite à gauche...

Ce midi, l'entrée a été composée de

SALADE DE CAROTTES FACON AG (une collègue)



Une salade toute simple goûtée début juillet et refaite tout l'été.
Des carottes râpées,une échalotte, du basilic, du cumin en poudre, sel, poivre, balsamique blanc et huile d'olive. A peine une recette mais que de bonheurs en bouche, rien à voir avec de banales carottes râpées....


CRACKERS MULTIGRAINES

Recette chipée chez Angy.

2.5 cs d'huile de noisette
60 gr de mélange de graines ( lin, amarante, pavot, de courge, de tournesol, de sésame etc...)
150 gr de farine complète
90 gr de farine de seigle
150 ml d'eau
5 gr de sel



Mélanger le tout au robot et mettre 20 minutes au frais. Laminer (écart 1 voire 2 si les graines passent) et disposer serré sur des plaques (ils ne gonflent pas) et cuire 15 minutes à 180°.


Pour sublimer ces crackers, j'ai refait la terrine divine de foies de volaille au pineau des Charentes de Lilo. Je l'avais déjà testée au porto, là j'ai trouvé du pineau et c'est encore mille fois meilleure....

DIVINE TERRINE DE FOIES DE VOLAILLE AU PINEAU DES CHARENTES DE LILO



Ingrédients pour 6 personnes
250 g de foies de volailles - 160 g + 20 g de beurre demi-sel - 2 oignons - 150 ml de Pineau des Charentes - 1 cuillère à café de grains de poivre à l'orange (ou poivre noir de qualité)
Temps de préparation : 20 minutes
Niveau : facile
Coût : économique

1. Épluchez et émincez finement les oignons. Faites-les revenir avec les 20 g de beurre à feu moyen pendant 2/3 minutes.

2. Passez les foies de volailles sous l'eau froide, séchez-les et faites dorer 2/3 minutes à feu vif.

3. Versez le pineau des Charentes dans la poêle et laissez mijoter à feu moyen pendant une dizaine de minutes. Bien laisser refroidir.

4. Découpez le beurre en petits morceaux. Broyez le poivre  au mortier.

5. Mixez tous les ingrédients (jus compris) pendant 5 minutes. Passez le mélange au tamis pour filtrer les veines des foies.

5. Versez la mousse de foies de volailles dans un bocal et laissez reposer au réfrigérateur au moins 4 heures avant de déguster. Ajoutez un peu de beurre mou ou de graisse de canard fondu dessus pour mieux conserver cette mousse.

N.B. : cette mousse de foies de volailles se conserve 4/5 jours sans problème. Accompagnez-la avec des câprons (disponibles en épiceries bio ou commerces spécialisés). Plus savoureux et moins acides que les cornichons, ils embellissent ces petites tartines de pâté.





Je termine avec un nouveau koikess, toujours en version pâtes de fruits . A quoi sont celles-ci????

Repost 0
Published by kashyle
commenter cet article
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 21:45
Je dédie ces financiers à Yoyo et son papa Augustin. Ces étoiles le guideront pour son voyage. Ils contiennent des amandes venues d'Espagne, un pays qui leur tient à coeur, et des cranberries rapportées par Yoyo...du Tyrol ;)



Pour la recette, j'ai fait confiance à Marabout chef sur les minis cakes. Les miens sont plus sombres car j'ai utilisé mes amandes sans les émonder.



Détendre 6 blancs d'oeufs. Ajouter 240g de sucre glace, 120g d'amandes en poudre (j'ai mixé les amandes en conservant quelques morceaux pour apporter du croquant), 185g de beurre demi-sel fondu et refroidi, 75g de farine, 1 beau zeste de citron, 1 cs de jus de citron et 105g de cranberries séchées.



Verser la pâte dans des empreintes et cuire une vingtaine de minutes à 180°.

Enjoy... 
Repost 0
Published by kashyle
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 20:44
Je ne suis pas fan de classement, je ne suis pas fan de plagiat, je ne suis pas fan des fumistes.....et pourtant...je ne cesse de lire des blogs où les cuisiniers disent avoir "inventé" telle ou telle recette que je viens juste de lire dans un magazine ou sur un autre blog, je ne cesse de voir des billets où les gens s'insultent à coup de coups bas...bref j'ai besoin d'une pause!!!

Si je déteste les classements, j'avoue qu'ils flattent mon égo et qu'ils recèlent parfois de bonnes surprises. OB classe les blogs qu'il héberge et de temps en temps je jette un oeil. La semaine dernière j'ai eu la curiosité de cliquer sur le blog juste au-dessus du mien et la surprise a été de taille.
Il s'agit du blog du pâtissier Philippe Blondiaux. N'hésitez pas à pousser sa porte et à baver devant les desserts qu'il sert dans l'auberge de l'Onde où il officie en Suisse. J'ai aussi trouvé des recettes de viennoiseries dont une de brioches que jai aussitôt tentée, histoire de prouver à quelqu'un que les brioches c'est parfois long mais simple et surtout très bon.
Pas de lait dans cette recette mais du beurre, beaucoup de beurre, et des oeufs, beaucoup d'oeufs. les miens viennent droit de chez pm, livrés au boulot, le top!!!
Allez je vous livre tout de suite cette merveille qui m'a donné  brioches longues, une ronde aux pralines et une dizaines d'individuelles.
Je vous mets les ingrédients, pour la marche à suivre vous savez où aller...



30g de levure fraîche
67.5g d'eau
450g d'oeufs
750g de farine
70g de sucre (pour ma part un poil plus si vous laissez la brioche nature)
11g de sel
225g de beurre demi-sel
350g de beurre doux



Le tout à température ambiante depuis deux heures...

Le résultat, tant avec des pralines que nature nappée de confiture courge gégerine/oranges à la vanille est extra.





Une autre de mes gourmandises de ces derniers jours, je vous l'ai montrée sur le dernier billet :



L'ingrédient principal est en fait double puisque ces pâtes sont moitié pêches, moitié pêches de vigne. Pour la recette, c'est celle de Mercotte, on ne change pas une recette parfaite!!!

Mixer 550g de pêches (moitié moitié) sans enlever la peau (c'est entre autres ce qui va donner cette belle couleur rose).  Chauffer ces fruits à 40°. Ajouter alors 60g de sucre mélangés à 10g de pectine jaune. Porter à ébullition puis ajouter 500g de sucre et 100g de glucose. Cuire à 105° en remuant.
Hors du feu ajouter un jus de citron et couler dans les moules choisis. Quand le mélange a pris, démouler et/ou découper puis rouler dans du sucre. Conserver dans une boîte...enfin s'il en reste ;)


Pour finir ce billet, je vous propose une recette un peu régressif version fast food. Il y a quelques années, je prenais parfois mon petit déj' au Macdo (ne criez pas au scandale, j'ai beau y avoir bossé presque deux ans, je n'en suis pas dégoûtée) et j'aimais beaucoup les eggsmacmuffins. je n'aurais jamais pensé en faire ici mais Regents park a eu la gentillesse de me faire parvenir un colis bien garni cet été et j'ai donc pu "cuisiner" leurs muffins blancs.



La "recette" est assez simple:
- couper les muffins en deux et les toaster.
- Cuire un oeuf par muffin, au plat, dans un cercle en métal de diamètre juste inférieur au muffin.
- Tartiner les muffins tièdes de sauce tartare et garnir de salade iceberg.
- déposer l'oeuf au plat
- utiliser la poêle libéré pour griller deux tranches de bacon par muffin
- poser une tranche de cheddar sur l'oeuf puis le bacon et enfin l'autre moitié de muffin.

Tadam.....



Savourer le fromage fondant, l'oeuf presque coulant, le bacon croustillant...Enjoy.

Pour info, mon colis comprenait en outre des scones, des crumpets, des pancakes, un cake, du thé, des fudges, des biscuits, des confitures, du lemoncurd....un petit voyage gustatif.
Le site Regents park est assez ludique. vous y découvrirez l'histoire de la marque et vous pourrez y commander ces produits et bien d'autres...
Repost 0
Published by kashyle
commenter cet article
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 18:45
Oui, deux pour le prix d'une. Faut dire que les tartes nous simplifient bien la vie ;)

Pour commencer du salé: tarte à la tomate.



Etaler une pâte feuilletée et rouler les bords. Recouvrir de moutarde.



Disposer de fines lanières de jambon cru puis des rondelles de tomates Roma en rosace. Saler, poivrer puis disposer des morceaux de mozarella et de chèvre (j'ai utilisé des chèvres frais panés). Arroser d'huile d'olive et d'origan et cuire 25 minutes à 180°.




Ensuite du sucré : tarte aux mirabelles.



Nous en avons fait cet été avec mes copines toinettes. Mon maraîcher m'ayant offert des mirabelles, je les ai préparées comme suit:



200g de farine, 100g de sucre, 100g de beurre demi-sel, du sucre vanillé. Pétrir puis tasser dans un cercle à tarte. Mettre au frais 30 minutes.

Dénoyauter les mirabelles et les disposer sur le fond de pâte sablée le plus serrées possible. Saupoudrer d'un peu de cassonade et enfourner à 180° . Dès la sortie du four, remettre un peu de sucre cassonnade. Décercler puis laisser refroidir avant d'engloutir...




La prochaine fois je vous parlerai de ça


j'en connais un qui salive et aimerait bien en faire autant ;)

Mais avant j'aimerais que vous me disiez à quoi sont ces pâtes de fruits : (jeu interdit à mes collègues!!!)

Repost 0
Published by kashyle
commenter cet article
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 20:10
Et oui, mes chères têtes blondes (ou presque) ont (re)pris le chemin de l'école. Déception pour Manon qui perd ses copines mais gagne un super maître, ravissement pour Baptiste qui découvre une merveilleuse maîtresse, la cantine et tout le reste ("on y retourne bientôt hein maman???")
Bon ok il a failli ne pas y aller à l'école puisqu'hier il s'est ouvert l'arcade mais après quelques points de suture mon bonhomme est presque neuf ;)



Pour moi c'est un peu plus dur même si le fait de courir pour jongler entre leurs deux rentrées dans deux écoles différentes tout en partant bosser (car moi aussi je rentrais aujourd'hui avec mes sixièmes) m'a évité la larmichette que je redoutais. Du coup pour me remonter le moral, rien de tel qu'un thé accompagné d'une tranche de ce délicieux cake à la pâte d'amandes. Je l'avais préparé pour l'auberge espagnole de mardi (rentrée des profs) mais face à la concurrence, il n'a pas eu l'accueil qu'il méritait. Il faut dire qu'Anne avait fait très fort avec son gâteau chocolat-pécan que vous pouvez admirer ici.

Mais mon cake se conserve très bien et garde son incroyable moelleux.
Pour la recette, elle vient de .

J'ai simplifié au max car il était tard et il fallait bien dormir avant la rentrée....



ingrédients pour le cake : 200 g de farine - 3 oeufs - 100 g de sucre glace - 80 g de beurre - 2 cuillères à soupe d'huile d'olive vierge extra - 1 orange (non traitée) - 2  cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger - 1 sachet de levure - 1 pincée de sel - 200g de pâte d'amandes




Mixer la pâte d'amandes. Ajouter les oeufs puis le beurre et ensuite tous les autres ingrédients. Quand la pâte est homogène, la verser dans le moule et cuire 35 minutes environ à 180°.



                                                           


Bon allez faut y retourner....Dire qu'il y en a qui bossent!!!!!



Repost 0
Published by kashyle
commenter cet article
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 16:07

Bientôt la rentrée, la course après le temps, les mamans débordées, les enfants affamés.....J'ai décidé de prévenir plutôt que de guérir. J'ai profité du mois d'août et de sa profusion de fruits et légumes pour faire des conserves qui nous régaleront les premiers frimas venus et j'ai testé quelques recettes de sucreries vite faites.

Au top ces barres issues d'une soudaine envie de
fluff ;)



Le fluff est une pâte à tartiner à base de marshmallows. Horriblement sucrée, horriblement mousseuse, horriblement appétissante.
Fondre 30g de beurre et un demi pot de fluff. Ajouter 3cs de pépites de chocolat noir et bien remuer.



Ajouter alors 2.5 tasses de corn-flakes (à la base des rice krispies mais je n'en avais plus) et vite mélanger avant de couler dans des moules en silicone et de mettre au frais. De l'or en barre qui disparaît à la vitesse de l'éclair...





Un essai qui me tentait depuis longtemps, les guimauves sans oeufs. J'ai choisi la recette
d'Isa. Sceptiques au début, Anne, Khala et moi avons finalement été surprises par la facilité d'exécution. Bon j'avoue que je préfère les guimauves classiques mais pour les enfants allergiques, cette recette est une bombe.



1 et 1/2 tasses ( 300 g ) de sucre
1/3 tasse ( 80 ml ) d'eau chaude
1 cuillère à thé d'arôme de poire
 6 feuilles de gélatine
1/2 tasse ( 125 ml ) d'eau froide



Tapisser d'une pellicule plastique une moule de 9" x 13 " ( 23 cm x 33 cm ), puis le vaporiser légèrement d'huile.
Dans un bol, fondre le sucre dans l'eau chaude et ajouter l'arôme.
Dans un autre bol, faire gonfler la gélatine dans l'eau froide 3 à 4 minutes
Faire fondre complètement la gélatine au micro-ondes puis l'ajouter au sucre fondu



Battre environ 10 mn au batteur électrique ou jusqu'à ce que le mélange ait la texture d'une meringue molle

Étendre la guimauve dans le moule et laisser prendre une dizaine d'heure à la température ambiante

À l'aide d'un couteau huilé, couper la guimauve en carrés et la rouler dans le sucre coloré.




Nous avons ensuite testé une autre recette de peanutfudge mais j'avoue que personne ici n'a apprécié alors je préfère ne pas la poster...En attendant, je continue mes tests alors si vous avez des pistes, vous savez où me trouver...

Repost 0
Published by kashyle
commenter cet article
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 22:52

Ben en v'là un long titre...Faut ce qu'il faut, ce billet est un pêle-mêle de bons moments passés cet été. Il n'y eut pas qu'eux mais c'est un début (enfin une suite...)

Tout d'abord lorsque vous lirez ce billet, mon blog aura trois ans plus ou moins un jour. Il y a trois ans, le 26/08/2006, j'avais mis mon ex-mari dehors et pour passer mes nerfs, je décidais d'ouvrir un blog. Bouffée d'air obligatoire, il m'a permis de belles rencontres, de belles recettes, de bons moments. C'est un peu la soupape de ma cocotte-minute de vie même si je m'énerve de moins en moins (si si je le jure, ceux qui me connaissent bien - et qui sont honnêtes!!!- vous le diront...) Mais si ce blog vit c'est aussi et pour beaucoup grâce à vous, mes lecteurs anonymes ou pas, commentants ou pas, ami(e)s dans la vie ou virtuel(le)s, amis à venir, anciens amis qui passent par là pour soulever le couvercle et voir ce qu'il y a de bon au coin du feu. C'est aussi depuis que je fais (presque) à chaque billet mon index un carnet de recettes très pratiques où que je sois. Ca évite aussi de copier pour la 300° fois la même recette à un convive épaté (non mes chevilles vont bien merci)

Enfin bref, je vais pas vous la faire plus longue, j'inspire, je souffle, éteins mes trois bougies et vous donne rdv pour la 4° dans un an (enfin continuez de me lire et commenter entretemps svp!!!)



Bon, après cette autopromo, je vais vous parler de
Chamaret, un charmant village où nous nous sommes promenés lorsque j'ai emmené Manon passer quelques jours chez sa tata.


Une petite place où il doit faire bon passer ses soirées pendant que le cadran solaire marque le temps qui passe...lentement.





Bien sûr, pas moyen d'échapper aux chevaux, mes deux loulous en raffolent...

Pour l'occasion, ma belle-mère avait préparé une délicieuse salade de supions, une de morue, des roulades de veau farcies d'omelette aux herbes, des haricots, un plateau de fromages et un vacherin vanille-cassis.

Inutile de préciser que nous n'avions plus faim en sortant de table.



Manon a fait la lecture à Tiffany sa cousine qui la regardait de façon béate avant d'affronter son cousin Mattéo en tournoi de DS.



 Une promenade dans le village s'est imposée.




On y trouve une magnifique passiflore chargée de fleurs bleues.


Pour les enfants, ce fut jeux d'eaux car il y avait une fuite dans la rue et qu'y a-t-il de plus drôle de que sauter à pieds joints dans une flaque, surtout quand vos parents vous demandent de ne pas le faire ???




D'ailleurs les enfants ont aussi beaucoup apprécié une autre virée chez mon ami PM dont je vous parle régulièrement sur ce blog.



 J'avais apporté le dessert dont la recette suit plus bas. Les enfants se sont régalés à caresser les ânes, regarder chèvres, poules, lapins,....



pendant que le chat les observait stoïquement.

 



Après un bon moment tous ensemble, direction St Julien Molin Molette et sa fabrique de bonbons dont je vous avais déjà parlé il y a quelques mois.



L'occasion pour Anne et Lili de découvrir cet antre de la gourmandise. Au programme quelques achats bien sûr en pensant à mon amie la Rouge (enfin pour certaine ce fut plusssssss que quelques achats;) ) et une démonstration. Je vous réexplique rapidement le procédé:
chauffer eau, sucre et sirop de glucose à 163°. Ajouter arôme et colorant. A la fabrique, tout est naturel. Huiles essentielles, arômes naturels et colorants naturels. Epinards pour le vert, curcuma pour le jaune, paprika pour le orange, betterave pour le rouge/rose,....



Si on souhaite des bonbons pétillants, on ajoute du bicarbonate et un acide naturel issu du moût de raisin.
 

Le sucre est alors travaillé. On peut au choix le tirer ou le filer.
Sur la vidéo suivante, vous voyez comme on le tire ce qui va changer sa température, sa couleur, sa texture...



Pour obtenir un effet rayé, on garde une partie de la "pâte" non travaillée et on mélange les deux en torsadant. Ensuite on forme au choix sucettes (modelage manuel ou dans des moules en silicone selon les formes désirées), berlingots (la vidéo vous montre le passage dans la berlingotière mais on peut aussi les couper dans des moules à drops photographiés ci-dessous), chiques, etc....





Comme la première fois, cette visite a été appréciée de tous et nous sommes repartis gavés (on peut déguster sur place ce qui a été fait devant nous) et chargés....



...sans compter que quelques kilomètres plus loin nous nous sommes arrêtés à une halte paysanne pour rapporter fromages (rigotte de Condrieu), farines, fruits, charcuteries,....

D'autres photos (superbes) chez ma copine Anne.

Tout cela nous a fait passer une excellente journée, propice à nous faire oublier l'approche de la rentrée...

Comme promis plus  haut, voici la recette de la tarte chocospeculoos.



Pour la pâte, mélanger 30g de sucre, 65g de beurre demi-sel et 100g de farine ainsi que 25g d'amandes en poudre et 25g de pistaches en poudre. Garnir le cercle à tarte et mettre au frais au moins une heure.
Cuire à blanc 15 minutes puis recouvrir de pâte de speculoos. Fondre 200g de chocolat noir et le répartir sur le fond de tarte. Laisser figer au frais jusqu'à la dégustation.



(librement inspirée d'une sublime tarte de Philou)

Repost 0
Published by kashyle
commenter cet article
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 15:42

Et oui la rentrée approche à grands pas....Trois semaines que ce blog est en stand by alors il est temps de m'y remettre, d'autant qu'un fan me presse de raconter mes vacances ;)
Mais comme tout prof qui se respecte, j'ai bossé pendant mes vacances. Non ne riez pas, je vois votre mine sceptique mais c'est vrai. Même que pour m'y aider, maman m'a confectionné cette jolie boîte qui accueillera au choix mes A4 vierges ou mes tirages...
Merci Maman.




Sinon j'annonçais une private joke, mon lecteur fan se reconnaîtra, voici a part of me 4/1 ;) Satisfait?



Sinon juste pour te rafraîchir la mémoire, un bout de Garéoult, été 90


Te souviens-tu??

Bon passons à nos vacances. je ne sais pas vous mais moi il y a des lieux qui m'appellent. le prmeier ça a été New -York, une ville mythique que j'ai pu visiter en 2000 (je suis allée dans les twintowers à l'époque). Cette ville a un effet indescriptible sur moi, que je la vois en live ou en film, elle me bouleverse, mes jambes tremblent, mon coeur accélère....C'est presque de l'amour mais sans trahison ;)
Un autre lieu qui a cet effet est la Vendée. Nous y sommes déjà allés trois fois dont une semaine cet été avec ma maman. Bien sûr nous connaissons déjà mais je ne saurais dire ce qui m'attire là-bas sauf que j'y suis bien, sereine.



En plus la météo a été sympa avec nous alors on a pu se balader. Un détour sur l'île de Ré histoire de voir les ânes culottes, (on leur a fabriqué ces pantalons pour éviter les trop vives piqûres de moustiques sur les marais salants)



 et la glace schtroumpfs...



L'âne de Baptise a eu besoin d'une pause pipi ;)


Celui de Manon a donné du mal à maman;...




un tour sur le port


Et maman admire les roses trémières qu'elle adore et qui pullulent sur l'île.




une virée à l'aquarium de la Rochelle



où nous avons pu observer les requins sans danger.



Et pour rester dans la thématique du blog culinaire, il y avait même de la vanille...




puis retour en Vendée.




Bon ok dans le coin ils ont des goûts...spéciaux mais on dira que c'est lié à la marée ;)



Nous y avons trouvé une accueillante cabane.



 Chacun de nous y a ses lieux fétiches. Pour ma part, impossible de ne pas faire une virée à Noirmoutiers. Je craque pour le bois de la Chaize et la plage des Dames.




Nous n'avons pas pu y aller par le Goix submergé.



Je fonds aussi pour le restaurant l'Her du temps où j'avais dégusté une boule en chocolat l'an passé....Cette année maman a craqué pour une brochette de gambas, purée de patates douces et salade chinoise,



 ainsi que pour une coupe Aphrodite.



 Un régal autant pour les yeux que les papilles. Leurs galettes sont divines...
Or ce resto, on a aussi bien apprécié les moules frites du camping d'en face, grosses portions, bonnes, 6 euros, rien à dire...



Pour les enfants, c'est la maison des ânes



où nous sommes retournés avec plaisir admirer....les paons.



Pour tous, ce fut aussi le Puy du Fou où nous avons passé une formidable journée.



avant d'aller à Luçon voir la flèche de la cathédrale et le Jardin Dumaine où les massifs sont taillés pour illustrer les fables de la Fontaine.



Comme nous sommes de vieux réacs (hein papa), nous sommes allés à la plage de la Grière. A l'âge qu'a Baptiste, j'y étais en vacances avec mes parents et grands-parents...



Les enfants n'ont pu résister au plaisir de faire trempette...



Même quand le soleil a décliné...



et que je rêvais d'être sauvée par David Hasselhof....;)

Pour ma part je suis restée béate devant ce cliché qui symbolisait à merveille nos vacances....



De retour en Isère, j'ai accueilli à mon tour une équipe de fous furieux



Il a fallu se donner à fond....



mais je vous en reparlerai plus tard en vous montrant l'énormissime paella concoctée par l'un de nous.
En attendant, de quoi vous faire baver...



et la recette du

GRATIN DE RAVIOLES AUX ST JACQUES



Faire revenir une échalote dans une noix de beurre. Ajouter les st jacques et les saisir. Flamber au Noilly Prat puis réserver les fruits de mer. Verser de la crème, sel, poivre dans la poêle et laisser épaissir. Rajouter alors les noix de st jacques et des ravioles découpées mais encore surgelées. Verser dans un plat et faire gratiner avant de déguster en bonne compagnie ;)


Voilà, c'est fini...

Repost 0
Published by kashyle
commenter cet article
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 20:51

Pour fuir un peu la chaleur étouffante qui règne chez nous, Mamy a eu la bonne idée de nous emmener en Bourgogne. Je vous emmène avec moi à la découverte de cette verte contrée.



Pour commencer ce séjour, j'ai enfin tenu ma promesse de rendre visite à Marielle, alias bebop21. Elle nous a reçus en famille, à l'ombre, autour d'un bon repas.

 

Houmous, tartare de saumon, filet mignon mariné, mélange de légumes, clafoutis nectarines gingembre et pana cotta tagada...Bref nous ne sommes pas morts de faim ;)



Pour prolonger un peu ce bon moment, nous sommes tous partis visiter l'abbaye de Citeaux.
Petite déception, il ne reste que peu de vestiges originaux de l'abbaye et tout ce qui a été rénové l'a été dans un style bien trop moderne à notre goût...jusqu'à l'église, hideuse de modernité et qui n'incite pas du tout au recueillement avec ses formes  géométriques.
Mais nous avons flané le long du chemin de la mémoire qui retrace en neuf mosaïques l'évolution des lieux depuis 900 ans.





Pressée de visiter la bibliothèque, je fus déçue de n'y retrouver que des panneaux lumineux reproduisant des lettrines et enluminures qui m'ont toutefois séduite.



Une fois la visité écourtée, nous avons pris la direction de Lamarche sur Saône où la famille Clément nous attendait dans sa charmante maison d'hôtes.
Sur notre chemin, cet ancien relais accueille tout le monde,



à pied et à cheval...



On passe également devant le château de Longecourt, une magnifique bâtisse.



Un choix divin la maison d'hôtes Clément dénichée dans le guide du routard. L'accueil y est plus que chaleureux, quasi familial et l'on s'y sent tout de suite bien aurpès de Martine, surtout Baptiste ;). Les repas pris à la table d'hôtes furent l'occasion de rencontrer des gens proches (Grenoble) ou plus lointains (hollandais, belges) et de déguster la cuisine de Jeannot, ancien boulanger.



Une cuisine roborative et régionale qui a eu beaucoup de succès, à commencer par les gougères maison bien sûr.





Le jardin fleuri et la piscine ont fait le bonheur des petits à qui jeannot a même cuisiné les mousserons dénichés dans l'herbe humide de rosée.

Le 2° jour, nous sommes partis en direction de Dôle (juste avant un passage aux salines royales



d'Arc et Senans) où nous avons d'abord parcouru la vieille ville, patrie de Pasteur



puis visité la basilique tout juste réouverte au public après deux ans de travaux pour fêter en beauté son 500° anniversaire.




Le célèbre curé d'Ars y est représenté.
Sur l'un des vitraux, (en bas à gauche) on voit Louis XIV recevoir l'hostie.
Ces vitraux colorés illuminent de façon superbe les piliers gravés de l'édifice.


Après cette visite, direction le canal Rhin/Rhône pour une promenade très instructive agrémentée du passage d'une écluse.



Les platanes bordant le canal sont classés monuments historiques...



L'après-midi touchait à sa fin, nous avons donc rejoint une deuxième chambre d'hôtes à Heuilley sur Saône cette fois-ci.



La maison est décorée avec goût mais notre hôtesse y est bien moins présente que ceux de la veille, sauf au petit déjeuner où elle nous offre une tranche de son pain d'épices maison qui embaume...




Le 3° jour nous permet de retrouver Marielle et sa fille à Dijon, une ville dont le coeur historique regorge de maisons médiévales autour de la basilique Notre Dame dont les gargouilles nous font craquer.



C'est un tic piqué à Hélène qui me fait regarder en haut et en bas partout où je vais afin de trouver LA chose à immortaliser...



Sur le bord gauche de la basilique se trouve la chouette emblème de la ville. Il paraît que si on la caresse de la main gauche, cela porte bonheur. Il ne fallait pas faillir à la tradition, alors tout le monde y est passé ;)

 

Derrière l'église se trouve la maison Millière, vieille maison du Moyen-Age qui accueille aujourd'hui un magasin de souvenirs régionaux et dont le toît est surmonté d'un chat et d'une chouette que je n'ai pas photographié . La légende dit que si on voit en même temps le chat et la chouette, cela porte malheur...


Quelques mètres après la maison se tient l'hôtel particulier Voguë qui accueillait une exposition d'art moderne qui ne nous intéressait pas trop mais ce fut l'occasion de voir les magnifiques plafonds ornés ainsi que les sculptures des façades.





La vieille ville offre de nombreuses enseignes qui attirent l'oeil.



Chaque rue nous montre des merveilles, vieilles façades, palais des ducs de Bourgogne, place de la Libération...



Après un tour des halles où j'achète de très beaux fromages



et bave devant de gros cèpes et de superbes myrtilles, un coup de chaud nous oblige à faire une pause. Heureusement il est midi et le DZ'envies de David Zuddas nous tend les bras...Enfin c'est ce que nous croyons car l'accueil n'y sera pas franchement chaleureux...même si le repas lui ira crescendo dans le bon goût.



Oeufs cocotte et ratatouille épicée, lait d'olives puis filet mignon, poitrine de cochon confite et lentilles (délicieuses!!!) et enfin tiramisu, panacotta estragon et compotée de framboises, madeleine au citron. Pour les enfants ce sera volailles (cuisson basse température parfaite) et écrasée de pommes de terre. Malgré toutes les tentatives de Marielle, le chef ne se laissera pas photographier, c'est lui le zigzag flou sur la droite du montage ;)

Chargés de fromages, moutardes, pains d'épices et herbes du jardin de Marielle qui embaumeront la voiture jusqu'au retour,  nous reprenons le chemin de Lamarche sur Saône non sans admirer encore Dijon au passage.



Dernier repas à la table des Clément, dernière baignade...il est temps de rentrer.




Pour garder encore un peu du goût de ces quelques jours, voici une tarte aux abricots toute simple mais qui fleure bon l'été....



Garnir un moule avec une pâte feuilletée,( maison c'est encore mieux) et la saupoudrer de sucre en poudre. Disposer les oreillons d'abricots côté bombé en bas et resaupoudrer de sucre. Enfourner à 200° pendant une quinzaine de minutes. Décorer avec quelques pistaches vertes.



Enjoy sans penser que la moitié des vacances est déjà passée.....
Repost 0
Published by kashyle
commenter cet article
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 21:14
Ce qu'il y a de bien pendant les vacances, c'est qu'on peut en profiter pour faire ce qu'on n'arrive pas toujours à faire le reste du temps, voir ses copines par exemple. C'est ce qui s'est passé aujourd'hui chez Khala, autour d'un barbecue allumé de main de maître(sse)...



Au menu du soleil (mes coups de soleil en témoignent!!!), des baignades, des rires, des poils (private joke), et un repas de reines comme d'hab'...

Nous avons commencé par un jus de pêches de vigne accompagné de toasts de pumpernickel, mousse d'artichaut et jambon cru ainsi que des shortbreads au cheddar (merci Anne) et piment d'espelette.



Mélanger 100g de cheddar fort, 75g de beurre demi-sel, 1/2 cc de piment d'espelette, un peu de poivre noir et 150g de farine. Laisser 1/2 heure au frais puis détailler selon vos envies et cuire à 200° 10/12 minutes environ.



Ensuite une salade de pâtes : des orechiettes, des artichauts marinés à l'huile, des tomates cerises, des dés de feta ou des petites mozarelles, sel, poivre, basilic, balsamique blanc et huile d'olive.



Une daurade farcie au riz curcumé,


une fougasse aux tomates séchées (déjà postée sur ce blog),

des saucisses, des brochettes de boeuf (boeuf hâché, boursin cuisine, sel poivre)....



Et après ça encore des gambas,

certaines marinées avant mon arrivée,

d'autres pânées à la noix de coco.


Les enfants ont bien vite déserté la table pour se faire griller des chamallows au bbq.



Finalement ce fut le dessert

avec un cheesecake au cerises amarena

et un crumble abricots, nougat, pistaches.

Au fond du plat, couper des abricots bien mûrs. Les saupoudrer de vergeoise blonde puis parsemer des éclats de nougat (au cédrat confit pour ma part) et des pistaches.
Pour la pâte à crumble, mélanger 30g d'amandes et 20g de noix de cajou en poudre, 50g de beurre demi-sel, 50g de farine, 50g de vergeoise et répartir ces miettes sur les fruits avant de disposer quelques morceaux de pistaches pour le côté croquant.
Cuire à 180° environ 15 minutes.


Après un tel repas, une petite virée dans le jardin pour admirer la faune

et la flore (les ailes de ce papillon éclairées par le chaud soleil forment un délicat vitrail)

puis baignades, discussions, rires....

Bref une fois de plus le temps est passé bien vite, trop vite.
Merci Khala.


Pour finir une privatejoke pour Anne and co...
Repost 0
Published by kashyle
commenter cet article

Présentation

  • : Les délices de Manon
  • Les délices de Manon
  • : un peu de nous, un peu de cuisine, un peu de vie quoi...
  • Contact

Contacter l'auteur

Rechercher

partenaire

LORD2

Archives